Diplômée de la Maison des métiers d’art de Québec, je pratique la sculpture depuis 2002 à titre professionnel. Par la manipulation fine et le travail des métaux, je conçois des sculptures qui se veulent une matérialisation de la tension entre la nature et la culture.
 

Fascinée par les sciences de la nature, je puise mon inspiration des textures complexes observées chez certaines morphologies d’identités vivantes. Par l’artifice de la démesure, mes créations évoquent la folie de la vie organique, l’élégance du règne végétal et l’étonnement du monde animal. Les volumes résultent souvent d’éléments accumulés, accompagnés d’une profusion de lignes irrégulières, présentes dans l’intégralité de l’oeuvre. Mes créations sculpturales - dentelles métalliques aux lignes sinueuses et au fini parfois coloré - captent et réfléchissent la lumière, renouvelant sans cesse le regard et la perception du spectateur sur celles-ci.
 

De mon travail se dégage une ambiance tantôt intimiste, tantôt mouvementée suscitant l’intrigue. Mes sculptures se veulent être des « allégories » formalistes du génie et de la beauté de la nature. Porteuses d’un paradoxe, celles-ci ouvrent l’espace improbable d’un dialogue entre la vie (organique) et l’objet (inanimé).


 

Julie Savard

Having graduated from the sculpture department at the Maison des métiers d'art de Québec, she continues to perfect the plasma-cutting technique that is the cornerstone of her artwork. By working the metal with delicate handling, she produces forms that seem to physically manifest tensions between nature and culture. Fascinated by the natural sciences, the artist takes inspiration from the complex textures that can be observed in the morphology of living organisms. Using the devices of scale and repetition, her creations invoke the chaos of the living world, as well as the elegant plants and astonishing animals that belong to it.